TESTS

driveclub head 001

 

Test Fun&Zen de DriveClub réalisé par Cyrille F. - schumi26

DriveClub | PS4 | SCEE - Evolution Studios

 

 

À ce jour, peu de jeux exclusifs à la PlayStation 4 sont sortis et se feront encore rares en fin d'année. L'un de ces titres, et c'est sûrement le plus attendu de tous, est #DRIVECLUB. Développé par Evolution Studio, connu pour sa série à succès MotorStorm, celui-ci prend un virage à 180°. Adieu donc buggys, quads et autres 4x4 maculés de boue et de terre afin de nous proposer un jeu de course 100 % asphalte et avec de nombreuses voitures de prestige, en tant que première production PS4. Alors, est-ce que ce virage a été bien négocié ? Nous allons vous le dire tout de suite.

drive-club-playstation-4-ps4-1370943263-026drive-club-playstation-4-ps4-1368777761-010


De la next-gen éblouissante et soignée

Attendu pour la sortie de la PS4 en novembre dernier, DriveClub a été reporté pour arriver presque un an après et offrir aux joueurs un jeu digne de la PlayStation 4.

Autant le dire, l'attente est récompensée surtout sur le plan technique du jeu. Le titre a été métamorphosé par rapport à la version que nous avions pu voir par le passé dans les perses présentations peu avant la sortie de la PlayStation 4. DriveClub nous fera voyager dans cinq lieux différents (le Canada avec ses forêts, le Chili dans ses hauts plateaux rocailleux, l'Inde plus exotique, la Norvège enneigée et l'Écosse), chacun comportant 11 pistes différentes (dont certaines ne sont que des variantes ou reverses) de type circuit ou de type épreuve (durant laquelle il vous faudra partir d'un point A pour arriver à un point B).

Ces lieux nous offrent des environnements vraiment sublimes et différents, mais surtout proches dans certains cas du photoréalisme : on sera facilement tenté d'admirer et de contempler les décors tellement ils sont beaux, travaillés et dynamiques. Durant les courses et sur les bords de celles-ci, on pourra remarquer de nombreux détails. Entre un public massif (très bien modélisé et détaillé au passage), des feux d'artifices nocturnes, il y a toutes sortes d'animations qui arborent les routes pour donner encore plus de vie, le tout gratifié d'un cycle jour/nuit ainsi que d'un ciel dynamique (la gestion de la pluie/neige dynamique arrivera via une mise à jour un peu plus tard), sans parler des effets de lumière tout simplement exceptionnels de jour comme de nuit. Jamais un soleil n'a été aussi éblouissant (effet garantie en vue cockpit) car l'on a presque le réflexe de mettre sa main devant les yeux afin de se protéger.

driveclub-playstation-4-ps4-1412752605-109driveclub-playstation-4-ps4-1412752605-110


Concession de prestige

Côté voitures, là aussi nous sommes servis avec une modélisation vraiment sublime et sans aucun défaut, intérieur comme extérieur. Elles n'ont jamais été aussi belles dans un jeu vidéo. Les amateurs pourront passer du temps à les admirer et nous avons hâte que le mode Photo fasse son apparition (également dans une future mise à jour), pour les prendre sous leurs meilleurs angles en action sur les routes. Le jeu propose au lancement 50 voitures et d'autres viendront s'ajouter via les DLC, chaque mois en compagnie d'autres pistes par la même occasion. Parmi les marques que nous propose le jeu, nous retrouvons au catalogue, Audi (A1, RS6...), BMW (M2, M3...), Aston Martin (Vanquish, V12...), Mercedes (CLA, SLS Black Series...), RUF (le préparateur Porsche), McLaren (P1, MP4 12C) ou encore la marque mythique supporté par tous les tifosis du monde entier : Ferrari (California, FF, 599GTO, 430 Scuderia, 458 Italia et F12 Berlinetta).

On se réjouira de voir des voitures à peine sorties en concession, très récentes, rares et exotiques ou même à peine dévoilée comme la nouvelle Mercedes AMG GT (DLC gratuit disponible dès le lancement du jeu). Les amateurs seront plus que ravis.

Parmi les six vues disponibles, et toutes parfaitement jouables, on notera un soin particulier aux reflets des décors et des lumières sur les carrosseries ainsi que de la vue cockpit. Les tableaux de bord sont eux aussi dynamiques, tous les instruments d'affichage fonctionnent comme dans la réalité. Ajouté à cela des ombres, lumières en temps réel et des reflets dans l'habitacle saisissants. Voir par exemple apparaître le reflet du tableau de bord en fonction du soleil dans le pare-brise ou de vos compteurs dans la vitre latérale quand la nuit tombe, ce n'est peut-être qu'un petit détail parmi d'autres mais cela donne une touche de réalisme des plus agréables.

driveclub-playstation-4-ps4-1412752605-114driveclub-playstation-4-ps4-1412752605-115


Un jeu pour tout le monde

La jouabilité et surtout la mécanique de jeu permettent aux meilleurs comme au moins bons dans le domaine des jeux de course de s'y retrouver. Le gameplay procure de bonnes sensations, car sans être trop arcade ni simulation pure et dure, les développeurs de DriveClub ont trouvé le bon compromis. La physique des voitures est plutôt bien retranscrite, que ce soit à la manette comme au volant, et les premiers tours de roues seront accessibles à tous avec de très bonnes sensations de vitesse. On notera que le jeu tourne en 30 fps (image par sec.) bloqué et 1080p mais je vous rassure, il s'en sort à merveille et évite les chutes de framerate.

"L'accessibilité" était certainement l'une des devises des développeurs pour ce DriveClub. Car si la jouabilité est pour tous les publics, les mécaniques du jeu le sont aussi. Gagner c'est bien, mais rapporter des points c'est mieux. En gros, chaque course ou épreuve vous fera remporter des points afin d'augmenter les XP de votre carrière et de votre Club, via différentes actions. Club qui d'ailleurs nous vous conseillons de créer/intégrer avec vos amis, pour augmenter l'intérêt du jeu.

Car oui, DriveClub se veut à la base communautaire. Votre but sera évidemment de remporter des courses mais aussi des défis proposés par le jeu et surtout par la communauté de joueurs. Ces défis consisteront à faire la meilleure vitesse de pointe dans une section précise, effectuer le meilleur temps au tour, prendre la meilleure trajectoire dans une succession de virages ou drifter le plus longtemps possible... Tous ces défis remportés vous rapporteront de nombreux points pour vous et votre Club. Ce système permet à ceux qui ont peut-être plus de mal à gagner des courses et être aux avant-postes de se concentrer d'avantage sur les challenges, d'avoir une conduite "propre", et au final d'engendrer des points pour vous et votre team.

Car inversement, si vous jouez des coudes avec vos adversaires, ou encore coupez des virages, sortez de la piste ou rentrez dans les murs, cela vous pénalisera et vous fera perdre des points. Être un "Gentleman Driver" est donc recommandé afin d'avoir la meilleure réputation envers votre Club et débloquer les nombreuses récompenses à la clé.

driveclub-playstation-4-ps4-1412752605-117driveclub-playstation-4-ps4-1412752605-118


Il y a du bon... mais aussi du moins bon...

Alors non, tout n'est pas aussi rose et soigné dans DriveClub, et ce n'est pas un jeu parfait non plus, à commencer par l'IA.

Même si cette dernière a un rythme de course plutôt soutenue, voire très, ce qui n'est pas plus mal pour donner plus de fil à retordre, celle-ci se la joue un peu trop "je garde ma trajectoire" sans vous voir ou ne freine si vous le faites devant elle, ce qui la rend assez agressive au final et va jusqu'à vous faire du rentre-dedans. Cela entraînera parfois des pénalités de points acquis alors que ce sont eux les fautifs, et non l'inverse. Un peu agaçant !

Ensuite, la personnalisation. Elle permet ainsi de décorer vos voitures, via une multitude de skins et une large palette de couleurs à choisir. Le seul hic, c'est que vous ne pouvez sauvegarder que quatre personnalisations (+1 pour la personnalisation unique du Club) pour votre garage et non par voiture. C'est bien dommage... On aurait aimé pouvoir personnaliser ses bolides indépendamment, car tout ne va pas forcement sur chaque modèle. Idem, chaque voiture a une "peinture d'usine" qui est unique. Il aurait été préférable d'avoir un choix de couleurs unis et de pouvoir en changer à sa guise.

Les dégâts quant à eux sont seulement visuels. Quelques déformations de carrosserie, sans aller non plus dans la perte d'éléments, les phares et les vitres se briseront, et de nombreuses rayures viendront entacher votre belle. Les chocs, eux, ne changeront pas du tout la conduite, oubliez donc les défaillances mécaniques et autres directions faussées.

On notera par contre que les sons environnants et surtout la reproduction sonore des moteurs ont été particulièrement soignés. Celle-ci diffère en fonction de la vue choisie et le rendu est vraiment saisissant, au point d'en donner des frissons. N'hésitez donc pas à monter le volume, ou à brancher votre home cinema afin d'en profiter.
Gros manque également pour un jeu de cette qualité graphique, l'absence total d'un mode Replay après une course. Impossible de voir et d'admirer nos bolides en action du bord de la piste, dommage et décevant (espérons un ajout via une future mise à jour).

Le mode Carrière en solo, lui, reste assez classique. Il vous faudra enchaîner différentes courses ou mini-championnats afin de progresser dans votre carrière et débloquer la multitude de skins, badges et voitures disponibles. Le petit plus est que chaque course comportera des challenges à boucler en plus d'obtenir la meilleurs place. Au final, cela donnera une durée de vie assez longue surtout qu'il n'est pas si aisé de remporter tout cela. Dommage toutefois qu'il n'y ait pas d'écran splitté pour jouer à deux dans son salon, mais d'après les développeurs c'était pour ne pas avoir de baisse de qualité du jeu.

driveclub-playstation-4-ps4-1412752605-122driveclub-playstation-4-ps4-1412752605-131


MultiClubeur

Comme nous l'avons mentionné, le jeu propose à la communauté une multitude de défis et de challenges. Vous aurez des défis prédéfinis, mais surtout chaque joueur du monde entier, ainsi que vos amis, pourront vous en proposer en rapport avec les temps ou exploit effectués lors de vos courses. Par exemple, vous avez fait une course contre-la-montre en solo et vous avez fait lors de cette session un très bon temps. Eh bien vous avez la possibilité de le transformer en défi, puis de le proposer à la communauté ou à des amis en particulier.

Concernant le multijoueur, vous aurez bien sûr la possibilité de créer des sessions privées ou de parcourir la liste des events online disponibles publiquement. Vous pourrez vous retrouver jusqu'à 12 joueurs sur les routes de DriveClub. 12 joueurs, mais pisés en deux équipes, bleus et rouges, qui devront s'affronter. Vous aurez donc le but d'arriver aux meilleures places. Mais le grand intérêt des Clubs est de jouer ensemble, et d'aller affronter d'autres Clubs car plus vous serez nombreux d'un même Club à jouer, plus vous remporterez de points pour vous et surtout pour votre team. Et, même si vous vous retrouvez dernier, vous accumulerez des points. Ce système à été mis en place afin d'éviter les déconnexions abusives de certains mauvais perdants. Au final, ça a l'air de plutôt bien fonctionner. Précisons qu'un Club ne peut compter que six joueurs au sein d'une même team, ce qui est peut-être un peu "light". On aurait peut-être aimé avoir la possibilité d'accueillir un peu plus de pilotes dans son équipe (au moins une dizaine).

driveclub-playstation-4-ps4-1412752605-128driveclub-playstation-4-ps4-1412752605-129


La course pour tous !

DriveClub rejoint sans hésiter Killzone: Shadow Fall et InFamous: Second Son pour être l'un des titres "vitrine technique" de la PlayStation 4. Ce jeu s'adresse pour tous les publics amateurs de belles voitures et de courses, sans forcement rechercher la victoire.

Accessible à tous, sans prise de tête mais avec de bonnes sensations de conduite et de vitesse, et surtout des graphismes à couper le souffle grâce à une réalisation générale assez pointu. Dommage que certains points, certes plus secondaires, cités plus haut n'ont pas été aussi soignés que le reste. Rappelons que si vous êtes membre PS+, une version "light" de DriveClub sera disponible en téléchargement gratuit sur le PlayStation Store. Une initiative bien sympathique pour celles et ceux qui hésiteraient encore après avoir lu ce test. Mais une chose est sûre, si vous voulez vraiment une claque graphique, foncez !

Test DriveClub PS4
Essence de jeu Fun&Zen : 93%*



Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire sur cet article.