TESTS

MGSVTPP 001
Test Fun&Zen de Metal Gear Solid V: The Phantom Pain par Jonathan M. - mephistokillgod
Metal Gear Solid V: The Phantom Pain | Konami | Kojima Productions

Neuf années se sont écoulées depuis les événements tragiques de la mission Ground Zeroes. Neuf années passées à attendre la sortie incertaine du coma de The Boss. Le jour est enfin arrivé ! Mais ce réveil ne se fera pas sans douleur... Lorsqu’une légende s’éveille, son passé, ses blessures et ses ennemis s’éveillent avec lui... Ce sera aussi l’heure de retrouver ses anciens frères d’armes, de nouer des nouvelles amitiés, et surtout... se venger de Cipher ! Pour se faire, notre héros devra retrouver la trace de Skull Face. Les dernières informations reçues indiquent qu’il pourrait être caché dans le désert afghan. Préparez-vous à affronter la pire menace qui soit, ainsi que ses armées, ses tempêtes de sable et sa faune hostile.
 

MGSVTPP 002    MGSVTPP 003

L’homme qui a vendu le monde
Dès les premières minutes du scénario, une foule de sentiments se font déjà ressentir. Retrouver Snake sur la quatrième génération de consoles PlayStation, avec une telle introduction et une plage audio aussi puissante, ne laissera personne de marbre. On dévorera le reste de son histoire, répartie en cinquante missions principales de la même façon. Le scénario est captivant, bien construit, empreint de sentiments et de psychologie comme dans tout bon Metal Gear Solid. Malheureusement, la conclusion du titre semble précipitée et arrive comme une grosse claque non méritée. Non pas que la fin soit mauvaise, loin de là ! Elle relève du génie que l’on connaît au studio Kojima Productions, avec un gros retournement comme on n’en verra sûrement plus dans la série, mais les passionnés vous le diront : il manque quelque chose. Tout le monde à sa petite idée sur le pourquoi du comment, mais là est un autre sujet. Le scénario n’en reste pas moins appréciable pour autant et c’est tout de même ça qui compte.
 

MGSVTPP 006    MGSVTPP 008

Extraction arrived at Mother Base
Difficile de tout dire à propos du gameplay de ce nouveau Metal Gear Solid tant celui-ci est fourni et complexe. Pour faire simple, il s’agit tout d’abord d’un jeu d’infiltration à la troisième personne, pouvant passer en vue FPS en mode visée, le tout réparti sur deux cartes open world assez conséquentes. Les missions sont un peu plus faciles que dans les autres opus, mais réservent tout de même quelques difficultés. Vous aurez simplement moins de points si vous ne réussissez pas tous les objectifs, mais cela ne vous gênera pas spécialement dans votre progression. Ensuite, vient le système de gestion, et c’est là que cela devient un peu plus compliqué. Lors de vos missions sur le terrain, vous aurez le choix entre tuer ou endormir vos ennemis. Si vous choisissez la deuxième solution, il vous sera alors possible de les envoyer vers votre Mother Base (quartier général) grâce au déjà légendaire "ballon Fulton". Selon le niveau et/ou le talent de ceux-ci, vous débloquerez des armes et accessoires en tout genre. Il vous faudra tout de même veiller à ne pas capturer n’importe qui. Vous pourrez aussi y envoyer les véhicules et systèmes de défenses ennemis afin la protéger. Mais tout a un prix ! Vos soldats prenant de la place, vos déplacements demandant du carburant et vos munitions n’apparaissant pas par magie, il vous faudra aussi ramasser les ressources nécessaires à l’expansion de votre base et à la production de votre matériel. Pour pimenter encore un peu plus les choses, tout est construit en temps réel.
 

MGSVTPP 009    MGSVTPP 012

En ligne
Le jeu vous offrira aussi votre première FOB. Il s’agit là d’une autre M.B. uniquement en ligne. Elle accueillera plus de soldats, de ressources, et fonctionnera aussi lorsque vous ne jouez pas. Cependant, celle-ci pourra être attaquée par d’autres joueurs. Vous serez prévenu si cela se produit et pourrez directement aller la défendre. Si par contre vous voulez continuer à jouer ou n’êtes pas là, celle-ci pourra se protéger seule ou encore être secourue par d’autres joueurs alliés. Vous l’aurez donc compris, vous pourrez vous aussi attaquer les FOB des autres joueurs, au risque de perdre de l’argent et de leur laisser une passerelle vers votre base. Ensuite, si vous voulez plus de FOB, il faudra ouvrir le porte-monnaie ou économiser les crédits offerts en récompenses journalières par Konami. Mais pas d’inquiétude, l’achat de plates-formes supplémentaires n’est pas obligatoire ; de plus, certaines options restent tout de même ouvertes aux joueurs non abonnés au PlayStation Plus.
Pour ce qui est de Metal Gear Online, le contenu de celui-ci est encore assez pauvre. Vous avez le choix entre trois classes (Infiltration, Assaut et Soutien), quelques armes liées à votre faction, trois modes (Cloak and Dagger, Bounty Hunter et Comm Control), et évoluerez sur cinq cartes de tailles correctes. Les matchs sont intéressants, mais finissent tout de même par lasser. Espérons que le contenu s’étoffera au fil des mises à jour.
 

MGSVTPP 013    MGSVTPP 014

Du travail de pro
Comme à son habitude, le studio Kojima Productions nous offre un jeu à la hauteur des espérances des joueurs, sachant exploiter pleinement le potentiel d’une console sans pour autant la faire souffrir. Le jeu est stable, pas trop volumineux sur le disque dur (30 Go, on sent le travail à l’ancienne), et pourtant nous offre un monde ouvert complet et somptueusement détaillé. Les traces de pas laissées sur votre passage dans le sable, l’eau et le sang ruisselant sur votre combinaison, ne sont que quelques preuves de l’excellente réalisation du jeu. Rien à redire non plus sur la qualité des vidéos. Pour ceux qui aiment jouer en musique, des enregistrements audio ont été dispersés sur l’ensemble du territoire. Ils ne sont pas difficiles à trouver, il suffit de tendre l’oreille et de subtiliser la cassette dans l’un des postes de radio ennemis. Les morceaux sont variés et divisés en deux catégories. Une première partie reprendra des titres originaux de la série, la seconde des titres "new wave". Oui, en 1984, c’était elle qui résonnait dans toutes les têtes. Ce choix peut surprendre, mais étrangement, l’ambiance choisie colle parfaitement avec le décor. Les dialogues quant à eux sont en anglais sous-titrés français. Un choix logique lorsque l’on écoute la qualité du son et des dialogues.
 

MGSVTPP 019    MGSVTPP 018

Un programme chargé
Concernant la durée de vie, tout dépendra de votre stratégie (assaut ou infiltration) et si vous choisissez de compléter le jeu dans son intégralité ou non. Si on ne considère que les cinquante missions principales, celles-ci devraient vous occuper une quarantaine d’heures. Par contre, si vous décidez de faire le jeu à 100 %, c’est-à-dire le scénario, les 150 missions secondaires, la gestion de la Mother Base et un peu de fouille pour compléter les différents objectifs, celui-ci devrait vous prendre 200 heures. Oui, 200 heures pour un Metal Gear, vous avez bien lu. Même si les missions secondaires pourront parfois vous sembler répétitives, elles allongeront considérablement votre expérience sur le terrain. Elles vous permettront aussi de gonfler vos FOB pour affronter d’autres joueurs ou l’IA dans certains événements organisés par l’éditeur. Metal Gear Online ajoutera lui aussi quelques heures de jeu supplémentaires, mais il ne faudra pas s’attendre à quelque chose d’énorme comme annoncé.
 

MGSVTPP 015    MGSVTPP 016

En conclusion : Metal Gear Solid V: The Phantom Pain est un très bon jeu d’infiltration, sachant offrir de nombreuses heures de plaisir dans un monde ouvert éblouissant. Le côté répétitif de certaines de ses missions secondaires et la conclusion précipitée de son scénario seront les seules ombres au tableau.

 

Jonathan M. - mephistokillgod
Metal Gear Solid V: The Phantom Pain (PS4)
    Les Plus :
  • + Un gameplay fourni
  • + Des graphismes éblouissants
  • + De nombreuses heures de jeu

    Les Moins :
  • - Une fin précipitée
  • - Trop de chargement
  • - Missions secondaires légèrement répétitives
- Bande Son
90%
85%
- Durée de vie
85%
- Graphisme
90%
- Jouabilité
90%
- Scénario
80%
 
 

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire sur cet article.